RAMANANTSOA TOVO_HOLY_TOAVINA IRINA_TENDRY ANDRAINA

RAMANANTSOA TOVO_HOLY_TOAVINA IRINA_TENDRY ANDRAINA

"Bien mourir" ou "mal mourir" ?

"Bien mourir" ou "mal mourir" ?

Tout le monde espère "bien mourir" pour éviter de "mal mourir"; une expression qu'on emploie pour une personne qui meurt dans un grave accident de voiture ou d’avion, d’une maladie pénible, dans un incendie ou encore dans la mer bouffée par des poissons. Ce sont des façons de mourir que personne ne veut expérimenter. On préfère tous mourir vieux, en ayant réalisé la majorité de nos projets ; surtout mourir dans son lit pendant le sommeil pour ne pas sentir la douleur qui précède la mort. 
J’ai entendu des personnes dire d’une personne qu’elle est "bien morte" parce qu’elle est morte pendant l’acte sexuel ; c’est marrant, mais est-ce vrai  que cette personne soit bien morte ? 
Bien mourir pour les hommes faits de chair, c’est mourir dans de bonnes conditions et sans souffrance, au bon moment et dans un endroit souhaité. D’autres aimeraient mourir avant leur conjoint(e), mourir avant leurs enfants, mourir très vieux ou très vieille, mourir après avoir réalisé des projets importants ; …surtout sans souffrir.  Et toi, comment espères-tu mourir ?

Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît Jacques 4:14.

Les hommes étant très charnels ont généralement des intérêts contraires à ceux de Dieu. Ils regardent à l’apparence et ont du mal à voir loin. Ils ont l’impression que la vie se limite ici bas sur cette terre, pendant qu’il y a une vie après la mort. Tout n’est pas finit quand nous mourons, car il y a une suite, une vie après la mort, nous le confirme la Bible. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.  Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein Luc 16:22.
La Bible ne nous enseigne t-elle-pas que le commencement d’une chose n’est pas le plus important, mais plutôt la suite et surtout la fin de cette chose. Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ; …Ecclésiastes 7:8.
« Bien Mourir » aux yeux de Dieu, ne sera pas basé sur la mort sans souffrance au bon moment, mais plutôt sur un critère important : AVEC QUI MOURRONS- NOUS ? Jésus Christ ou Satan ? Car après la mort, il y a le jugement. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, Hébreux 9:27   
Si nous devons mourir d’une mort que nous avons souhaitée et aller par la suite grincer les dents en enfer, à quoi cela nous aurait servit notre soi-disant bonne mort ? 
Bien mourir, c’est mourir avec Jésus Christ, mourir en ayant gardé la foi jusqu’à la fin, peu importe le type de mort que nous expérimenterons. Ne faisons pas de fixation sur la manière dont nous allons mourir, car personne ne peut maitriser ni contrôler cela, à moins ce qu’il se suicide pour avoir une mort par suicide ; ce qui sera lamentable, car l’enfer sur terre qu’il chercherait à éviter, il le retrouvera dans l’au-delà et en 1000 fois plus pénible.  

La mort qu’a subit notre Seigneur Jésus Christ pour ensuite être ressuscité le troisième jour, était une mort que personne n’aurait voulu expérimenter car elle était atroce et très douloureuse. Plusieurs des serviteurs de Dieu depuis Jésus Christ jusqu’à aujourd’hui sont morts de morts atroces, tués par pendaison, par décapitation, par noyade, par immolation, par accident grave etc…Pour les hommes, ils seraient mal morts, mais pour Dieu, ils ont eut des morts glorieuses, des morts de vainqueurs, car leur part dans les Cieux est grande. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé Marc 13:13 .
Pour éviter de mal mourir, plusieurs renient Jésus Christ sans savoir que ce qu’ils évitent sera leur partage pour l’éternité s’ils ne se repentent pas. 

Ne nous fatiguons pas à demander à Dieu dans nos prières de nous permettre de bien mourir sans souffrir, car cela ne servira à rien, nous mourrons de la mort qui nous tombera dessus. Notre Dieu n’accorde pas d’importance à cela ; ce qui est important pour Lui, c’est que nous mourrons avec Son Fils UNIQUE Jésus Christ de Nazareth. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle Jean 3:16 .Concentrons-nous donc sur la vie après la mort, n’ayons pas peur de la mort, et surtout n’aimons pas le monde pour nous laissez emporter par ses convoitises et compromettre notre fin glorieuse avec Jésus Christ. 

Selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. Philipiens 1:21  

Pensons constamment à la mort, car elle fait partie de la vie. Celui qui garde en lui cette réalité, se préparera alors tous les jours à son départ, à sa rencontre avec Dieu. 
Tout est éphémère, tout est vanité des vanités, tout t’est périssable et dégradable, rien ne peut subsister au temps et à la mort. 

Tout ce qui est né doit mourir, mais comment ? En Jésus Christ ? Ce serait bien !




02/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres