RAMANANTSOA TOVO_HOLY_TOAVINA IRINA_TENDRY ANDRAINA

RAMANANTSOA TOVO_HOLY_TOAVINA IRINA_TENDRY ANDRAINA

Taona 2011

Misy ny ireo zavatra taona 2011


Fandoroana ody gasy

Anisan'ny zavatra mbola iainan'ny malagasy ny fampiasana ody gasy, ohatra akaiky amin'izany ny zavatra izay hitanay teny amin'ny tanana izay misy anay eny "Ampitatafika".
Nahita ody gasy nilevina teo amin'ny tanimboly akaikin'ny lalana mankao an-trano izahay. Nodorana ilay izy fa izany no fanaovana ireny ody gasy ireny ato amin'ity video eto ambany ity no misy izany.

Anisan'ny mission ataon'ny Kristiana ny fitaomana olona ho an'i Kristy, ary ny fandrodanana ireny tsangam-bato-tsampy ireny.


04/01/2012
0 Poster un commentaire

maitre du monde


http://www.syti.net/Organisations.html

Maitres du Monde
Les organisations du pouvoir planétaire

Le gouvernement mondial


Au pouvoir déclinant des gouvernements des états-nations s'est substitué un nouveau pouvoir, planétaire, global, et échappant au contrôle de la démocratie. Les citoyens continuent d'élire des institutions nationales alors que le pouvoir réel a été déplacé vers de nouveaux centres.

La planète est aujourd'hui dirigée par une constellation d'organisations au rôle exécutif ou politique.

Les organisations exécutives se répartissent en 3 sphères de pouvoir:
- la sphère du pouvoir économique et financier
- la sphère du pouvoir militaire et policier
- la sphère du pouvoir scientifique

Le pouvoir politique du système est exercé par une quatrième catégorie d'organisations: les "clubs de réflexion", réseaux d'influence, ou réunions de "global leaders" comme le Groupe de Bilderberg ou le World Economic Forum de Davos.

Toutes ces organisations ne sont pas concurrentes mais étroitement liées et complémentaires.

Elles forment un ensemble dont la cohésion est assurée par l'appartenance simultanée de certaines personnalités à plusieurs organisations.

Ces personnes-clé peuvent être considérées comme les Maitres du Monde. Quelques uns sont des leaders politiques de premier plan, comme George Bush (le père) ou Henry Kissinger. Mais la plupart d'entre eux sont inconnus du grand public.

En observant le diagramme de ces organisations, ceux qui connaissent la cybernétique verront à quel point ce système a été ingénieusement conçu. Structurées en réseau, plusieurs organisations se partagent la même fonction, et les centres ainsi que les "circuits de commande" ont été doublés ou triplés, afin d'assurer plus de sécurité et de stabilité à l'ensemble.

Ainsi, au cas où une organisation ou un lien devient inopérant, le contrôle global n'est pas menacé. Exactement comme Internet: un système sans centre unique, dont les flux d'information peuvent "contourner" un centre local hors service.

 

Les instances exécutives

 
L'OCDE , l'organisation initiatrice de l'AMI, conçoit les règles du commerce mondial et influence de très près la politique économique des pays occidentaux. Elle rassemble 30 pays développés qui "partagent les principes de l'économie de marché"

Le Fond Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale dessinent l'économie et l'environnement de la planète par le biais des prêts accordés aux états du Tiers-Monde à condition qu'ils appliquent une politique économique d'inspiration ultra-libérale, au mépris des réalités humaines et écologiques.

L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC, ou WTO en anglais) fixe les règles du commerce mondial, en réduisant considérablement la marge de décision des états dans le domaine de l'économie ou de l'environnement.

La Commission Européenne (ou "Commission de Bruxelles") est le gouvernement de l'Union Européenne. Ses membres ne sont pas élus, et le public n'est jamais informé de leurs décisions. Des parts croissantes du pouvoir des états sont transférés à cette Commission qui n'est soumise à aucun contrôle démocratique. (La législation européenne représente déjà 80% des lois appliquées par les états de l'Union.)

Ces transferts de souveraineté ont été réalisés par des politiciens de droite et de gauche, dans le but de faire échapper au débat public l'essentiel des décisions économiques, sociales, et environnementales.

De plus, la Commission Européenne est entièrement sous l'influence des lobbies industriels qui sont les grands inspirateurs de la réglementation européenne. La politique européenne est élaborée en étroite collaboration avec l'European Round Table qui rassemble les dirigeants des grandes multinationales européennes. L'European Round Table est associée à toutes les grandes décisions en matière économique, financière, sociale, ou environnementale. Enfin, beaucoup de Commissaires Européens sont très liés à des multinationales ou à des réseaux d'influences favorables au libéralisme et à la mondialisation.

Par ailleurs, de nombreux commissaires européens sont membres du très puissant "Groupe de Bilderberg":

- Jose Manuel Barroso (actuel président de la Commission Européenne, ancien premier ministre du portugais)
- Frits Bolkestein
(le commissaire européen auteur de la "directive Bolkestein")
- Romano Prodi
(ancien président de la Commission Européenne, premier ministre italien)
- Jacques Santer
(ancien président de la Commission Européenne, ancien premier ministre du Luxembourg)
- Sir Leon Brittan
(vice-président de la Commission, ardent promoteur des traites AMI et NTM, ancien négociateur européen pour le GATT)
- Pascal Lamy
(fervent partisan de l'AMI, et responsable de la modification de l'article 133 du Traité d'Amsterdam afin que les états donnent définitivement les pleins pouvoirs à la Commission pour la négociation et la signature des traités économiques de type AMI)
- Edith Cresson
(ancien membre de la Commission, ancien premier ministre français, ancien ministre du commerce, ancien membre de la direction de Schneider)
- Emma Bonino
- Mario Monti
(ex Banca Commerciale Italiana)
- Hans Van Den Broeck
- Karel van Miert
- Erkki Liikanen
- Ritt Bjerregaard

A la BCE, la Banque Centrale Européenne, on retrouve encore d'autres participants au Groupe de Bilderberg:

- Jean-Claude Trichet (président de la BCE)
- Wim Duisenberg (ancien président du directoire la BCE, ancien président de la De Nederlandsche Bank)

- Otmar Issing (membre du directoire)
- Tommaso Padoa-Schioppa (membre du comité exécutif)

 

 

Les "clubs de réflexion"

Le Word Economic Forum est une organisation qui rassemble les hommes les plus puissants et les plus riches de la planète. Le critère d'admission au sein de ce réseau est le niveau de pouvoir, de richesse, et d'influence du candidat, dans le domaine de l'économie, de la politique internationale, de la technologie, ou des médias. La principale réunion du World Economic Forum a lieu chaque année à Davos, en Suisse, à la fin du mois de Janvier. Tout au long de l'année, les membres les plus importants de cette organisation sont reliés par un super-réseau de vidéo-conférence, "Wellcom", qui leur permet de se concerter à tout moment sur les décisions mondiales importantes. Exactement comme dans le film "Rollerball", qui décrit un monde futur où les cartels économiques ont pris le pouvoir et où une élite planétaire prend ses décisions lors de vidéo-conférences similaires.  Site officiel

La Trilateral Commission est un organisme de réflexion international co-fondé en 1973 par David Rockefeller et Zbigniew Brzezinski (ancien conseiller du président Jimmy Carter). Il réunit des dirigeants des 3 zones économiques principales: Amérique du Nord, Europe de l'Ouest, Japon.  Site officiel

Le CFR (Council on Foreign Relations) est une organisation américaine qui rassemble des leaders politiques ou économiques de haut niveau (comme George Bush père, Henry Kissinger, ou David Rockefeller, le président du CFR). Depuis le début du 20è siècle, presque tous les présidents américains sont des membres du CFR. Le Comité consultatif du CFR comprend des représentants étrangers, comme Michel Rocard (ancien premier ministre français), Otto Lamsdorf (ancien ministre des finances allemand), Brian Mulroney (ancien premier ministre canadien), ou Lord Conrad Black (président du groupe de presse Hollinger, et par ailleurs proche de l'administration Bush).  Site officiel

Le Groupe de Bilderberg , fondé en 1954, est sans doute le plus puissant des réseaux d'influence. Il rassemble des personnalités de tous les pays, leaders de la politique, de l'économie, de la finance, des médias, ainsi que quelques scientifiques et universitaires. Pour ceux qui enquêtent sur les réseaux de pouvoir, le Groupe de Bilderberg est le véritable gouvernement mondial. Le président et co-fondateur du Bilderberg Group est David Rockefeller.
 

Voici les listes par pays des membres du Groupe de Bilderberg: USA, Canada, Grande Bretagne, France, Belgique, Suisse, Hollande, Allemagne, Autriche, Italie, Espagne, Portugal, Norvège, Suède, Danemark, Finlande, Luxembourg, Irlande, autres pays

 

Le Siècle est un club de reflexion qui rassemble les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française: responsables politiques, présidents de grandes entreprises, et journalistes des médias qui "font l'opinion".
 

 

La Fondation Saint-Simon est une organisation très similaire au Siècle. Elle s'est dissoute en 1999 après avoir beaucoup contribué à la conversion idéologique de la gauche française au libéralisme.
 


 

L'IFRI (Institut Français des Relations Internationales) est une sorte de CFR à la française. On y retrouve des politiciens de droite et de gauche, des patrons de grandes entreprises, des journalistes, et quelques universitaires.
 


Le Club de Rome est un "club de réflexion" de leaders politiques et économiques, principalement européens.

 
 

Les sociétés secrètes

 
 

Le Bohemians Club
Une société secrète où les puissants de ce monde se retrouvent pour d'étranges cérémonies au parfum de satanisme.
 

 

 
Les Illuminati sont une "élite dans l'élite" qui se réunit au sein d'une organisation secrète fondée sous sa forme actuelle au 17è siècle. Originellement, leur projet était de changer radicalement le monde, en anéantissant le pouvoir des régimes monarchiques qui, à cette époque, entravaient le progrès de la société et des idées. La Révolution Française et la fondation des Etats-Unis auraient été des résultats de leur stratégie. Pour les Illuminati, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi. Selon eux, le peuple est par nature ignorant, stupide, et potentiellement violent. Le monde doit donc être gouverné par une élite éclairée. Au fil du temps, les membres de ce groupe sont passés du statut de conspirateurs subversifs à celui de dominateurs implacables dont le but essentiel est de conserver leur pouvoir.

 

Le terme "Illuminati" signifie littéralement "les Illuminés" (du latin "illuminare": illuminer, connaître, savoir)

Leur symbole est présent sur les billets de 1 dollar: une pyramide dont le sommet (l'Elite) est éclairé par l'oeil de la conscience et domine une base aveugle, faite de briques identiques (la population).

Les deux mentions en latin sont très significatives. "NOVUS ORDO SECLORUM" signifie "nouvel ordre pour les siècles". En d'autres termes: nouvel ordre mondial. Et "ANNUIT CŒPTIS" signifie: "notre projet sera couronné de succès".

Un projet aujourd'hui proche de sa réalisation finale.

 
pour plus d'infos, voir la page
Illuminati...

  

 

© Syti.net, 2001

 

 

Qui sont les Maitres du Monde?...

Voici quelques participants aux organisations des Maitres du Monde.

Sur leur visage se lisent des caractéristiques communes: grande intelligence, subtilité, cynisme, dureté, détermination, absence de scrupules ("la fin justifie les moyens"), sans oublier cet ineffable plaisir d'appartenir à une élite et pouvoir contempler le monde vu d'en-haut...

 
1 2 3 4 5 6 7

De haut en bas, et de gauche à droite:

1
Henry Kissinger (ministre des affaires étrangères de Nixon, président de Kissinger Associates Inc.)
George Bush (ancien président des Etats Unis, ancien directeur de la CIA de 1976 à 1977)
2
Philippe Jaffré (ex président d'Elf Aquitaine, ex PDG du Crédit Agricole)
Giovanni Agnelli (président de Fiat)
Michel Camdessus (ancien président de la Banque Mondiale, ex gouverneur de la Banque de France)
Jean-Claude Trichet (gouverneur de la Banque de France, président de la BCE, la banque centrale européenne)
Etienne Davignon (président de la Société Générale de Belgique)
3
Giulio Andreotti (l'homme qui a dirigé l'Italie durant presque 30 ans; impliqué dans de multiples scandales en relation avec la mafia, la loge maçonnique P2, et les attentats d'extrême droite en Italie dans les années 70)
Leon Brittan (vice président de la Commission Européenne, négociateur européen pour le GATT, ardent promoteur des traités AMI et NTM)
Hillary Clinton (sénateur du Parti Démocrate, épouse de Bill Clinton)
Tony Blair (premier ministre de Grande Bretagne)
Ernest Antoine Seillière (président des holdings Wendel Investissement et CGIP, président du MEDEF, l'organisation des chefs d'entreprise de France)
4
James Wolfensohn (président de la Banque Mondiale)
David Rockefeller (président de la Chase Manhattan Bank)
Bill Gates (président de Microsoft)
5
Franz Vranitzky (ancien Chancellier d'Autriche)
Hilmar Kopper (président du directoire de la Deutsche Bank)
Vernon Jordans (directeur général de la Banque Lazard)

Zbigniew Brzezinski (membre du CFR, ancien conseiller du président Jimmy Carter)
6
Bertrand Collomb (président de Lafarge)

Andre Levy-Lang (ex président de la banque Paribas)
Thierry de Montbrial (directeur de l'Ecole Polytechnique, membre de la
Trilatérale, directeur de l'IFRI)
7
Pascal Lamy (Commissaire Européen, et fervent partisan de l'AMI)
Giulio Tremonti (ministre italien des Finances, député de Forza Italia, le parti de Silvio Berlusconi)
Maurice Lippens (président de Fortis Bank)
 

 


D'autres photos des Maîtres du Monde au World Economic Forum de Davos en Janvier 2004

 


En complément de cette page, les "agents des Maîtres du Monde", avec les indices de contrôle et de collaboration de quelques personalités ou organisations à la pensée unique et au nouvel ordre mondial.

 
 

 

THEMES ASSOCIES
 

La fin programmée de la démocratie

Nous vivons depuis dix ans un changement radical du type de régime politique dans les pays occidentaux, avec l'avènement d'un nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers. Voici les raisons pour lesquelles nous pouvons dire que nous ne sommes déjà plus tout à fait en démocratie.

 

"Armes silencieuses pour guerres tranquilles"

 

Ce document Top Secret se définit comme un "manuel de programmation" de la société. Il expose en détail les stratégies des "Maitres du Monde" et révèle des clés essentielles pour comprendre les véritables règles du jeu qui sous-tendent la transformation radicale et accélérée de la société et de l'économie mondiale.

 

Les projets des Maitres du Monde

Les projets des Maitres du Monde pour un contrôle global des individus et de la société: manipulations génétiques, contrôle des esprits, implants, traçabilité, nouvel ordre économique...

 

Stratégies de manipulation

Les stratégies et les techniques des "Maitres du Monde" pour la manipulation de l'opinion publique et de la société.

 

L'A.M.I, ennemi de la démocratie

Le traité de l'AMI est un accord économique mondial négocié dans le plus grand secret depuis 1995 sous l'égide l'OCDE, et dont les conséquences constituent une menace sans précédent pour la démocratie.
Des traités du même type, NAFTA et FTAA, ont déjà été acceptés par les pays du continent américain.

 

Europe: une Constitution piégée

A l'heure de l'adoption d'une Constitution, après un élargissement à 25 pays, il est temps de se demander quelle Europe nous voulons. Car bientôt, il sera trop tard...

 

Les erreurs des Maitres du Monde

Les erreurs des Maitres du Monde par rapport à leur propres intérêts...

 

Les points faibles des Maitres du Monde

Le système de contrôle des Maitres du Monde est redoutablement efficace, mais il a aussi ses points faibles...

 

Cybernétique, la science des systèmes

Science des systèmes vivants et non-vivants, la cybernétique s'applique à presque tous les domaines: biologie, écologie, économie, ou contrôle de la société...

 

La guerre sociale est déclarée

Une nouvelle guerre mondiale a commencé. C'est une guerre sociale et intérieure, une guerre d'élimination contre une population devenue trop nombreuse et inutilement coûteuse.

 

Brèves nouvelles des Maîtres du Monde

L'actualité au sujet des Maitres du Monde, leurs organisations, leurs réunions, leurs projets...

 

 

 

 

 

 
 




23/12/2011
0 Poster un commentaire

test


12/12/2011
0 Poster un commentaire

"Bien mourir" ou "mal mourir" ?

"Bien mourir" ou "mal mourir" ?

Tout le monde espère "bien mourir" pour éviter de "mal mourir"; une expression qu'on emploie pour une personne qui meurt dans un grave accident de voiture ou d’avion, d’une maladie pénible, dans un incendie ou encore dans la mer bouffée par des poissons. Ce sont des façons de mourir que personne ne veut expérimenter. On préfère tous mourir vieux, en ayant réalisé la majorité de nos projets ; surtout mourir dans son lit pendant le sommeil pour ne pas sentir la douleur qui précède la mort. 
J’ai entendu des personnes dire d’une personne qu’elle est "bien morte" parce qu’elle est morte pendant l’acte sexuel ; c’est marrant, mais est-ce vrai  que cette personne soit bien morte ? 
Bien mourir pour les hommes faits de chair, c’est mourir dans de bonnes conditions et sans souffrance, au bon moment et dans un endroit souhaité. D’autres aimeraient mourir avant leur conjoint(e), mourir avant leurs enfants, mourir très vieux ou très vieille, mourir après avoir réalisé des projets importants ; …surtout sans souffrir.  Et toi, comment espères-tu mourir ?

Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain ! car, qu’est-ce que votre vie ? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps, et qui ensuite disparaît Jacques 4:14.

Les hommes étant très charnels ont généralement des intérêts contraires à ceux de Dieu. Ils regardent à l’apparence et ont du mal à voir loin. Ils ont l’impression que la vie se limite ici bas sur cette terre, pendant qu’il y a une vie après la mort. Tout n’est pas finit quand nous mourons, car il y a une suite, une vie après la mort, nous le confirme la Bible. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli.  Dans le séjour des morts, il leva les yeux ; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein Luc 16:22.
La Bible ne nous enseigne t-elle-pas que le commencement d’une chose n’est pas le plus important, mais plutôt la suite et surtout la fin de cette chose. Mieux vaut la fin d’une chose que son commencement ; …Ecclésiastes 7:8.
« Bien Mourir » aux yeux de Dieu, ne sera pas basé sur la mort sans souffrance au bon moment, mais plutôt sur un critère important : AVEC QUI MOURRONS- NOUS ? Jésus Christ ou Satan ? Car après la mort, il y a le jugement. Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, Hébreux 9:27   
Si nous devons mourir d’une mort que nous avons souhaitée et aller par la suite grincer les dents en enfer, à quoi cela nous aurait servit notre soi-disant bonne mort ? 
Bien mourir, c’est mourir avec Jésus Christ, mourir en ayant gardé la foi jusqu’à la fin, peu importe le type de mort que nous expérimenterons. Ne faisons pas de fixation sur la manière dont nous allons mourir, car personne ne peut maitriser ni contrôler cela, à moins ce qu’il se suicide pour avoir une mort par suicide ; ce qui sera lamentable, car l’enfer sur terre qu’il chercherait à éviter, il le retrouvera dans l’au-delà et en 1000 fois plus pénible.  

La mort qu’a subit notre Seigneur Jésus Christ pour ensuite être ressuscité le troisième jour, était une mort que personne n’aurait voulu expérimenter car elle était atroce et très douloureuse. Plusieurs des serviteurs de Dieu depuis Jésus Christ jusqu’à aujourd’hui sont morts de morts atroces, tués par pendaison, par décapitation, par noyade, par immolation, par accident grave etc…Pour les hommes, ils seraient mal morts, mais pour Dieu, ils ont eut des morts glorieuses, des morts de vainqueurs, car leur part dans les Cieux est grande. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé Marc 13:13 .
Pour éviter de mal mourir, plusieurs renient Jésus Christ sans savoir que ce qu’ils évitent sera leur partage pour l’éternité s’ils ne se repentent pas. 

Ne nous fatiguons pas à demander à Dieu dans nos prières de nous permettre de bien mourir sans souffrir, car cela ne servira à rien, nous mourrons de la mort qui nous tombera dessus. Notre Dieu n’accorde pas d’importance à cela ; ce qui est important pour Lui, c’est que nous mourrons avec Son Fils UNIQUE Jésus Christ de Nazareth. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle Jean 3:16 .Concentrons-nous donc sur la vie après la mort, n’ayons pas peur de la mort, et surtout n’aimons pas le monde pour nous laissez emporter par ses convoitises et compromettre notre fin glorieuse avec Jésus Christ. 

Selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort ; car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain. Philipiens 1:21  

Pensons constamment à la mort, car elle fait partie de la vie. Celui qui garde en lui cette réalité, se préparera alors tous les jours à son départ, à sa rencontre avec Dieu. 
Tout est éphémère, tout est vanité des vanités, tout t’est périssable et dégradable, rien ne peut subsister au temps et à la mort. 

Tout ce qui est né doit mourir, mais comment ? En Jésus Christ ? Ce serait bien !



02/12/2011
0 Poster un commentaire

test


25/11/2011
0 Poster un commentaire

L' « âme »

L' « âme »

DÉFINITION DU MOT « ÂME » 
Puisque je suis informaticien, pour mieux définir une « âme », je me permettrai de prendre l’exemple de l’ordinateur. 
L’ordinateur physique (hardware) représente notre corps, mais nous savons que sans un système d’exploitation installé à l’intérieur (exemple : Windows 7), il ne peut être utile à l’homme, il est mort. Le système d’exploitation de l’ordinateur peut être désigné comme l’âme chez l’être humain. 
L’âme est la partie d’une personne qui lui permet de vivre, d’exister et de se mouvoir ; quand elle n’est plus, on dit que la personne a perdu l'âme, qu'elle est morte ; car l’âme est le souffle de vie en chaque être vivant. Elle est la jointure et l’harmonie entre l’esprit et le corps. 
Tout être vivant en plus du corps et de l’esprit, a obligatoirement une âme qui est le refuge des sentiments, des émotions, des impacts spirituels et principalement le refuge de la vie.  Quand je parle d’impacts spirituels, je fais allusion par exemple au fait que notre âme se sente bien quand nous passons du bon temps dans la présence de Dieu ; car elle est impactée par le monde spirituel. 
Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l`esprit, l`âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l`avènement de notre Seigneur Jésus Christ! 1 Thessaloniciens 5 : 23


LES CARACTÉRISTIQUES DE L’ÂME 

L’âme existe avant la formation du corps du bébé depuis le ventre de la mère. Car le battement de cœur d’un bébé est la première partie du corps humain à se former dans le ventre.  Ce qui doit faire comprendre à plusieurs qu’un bébé même avorté à un(1) jour, est une âme qu’on renvoit à l’au-delà sans qu’elle ne puisse expérimenter la vie sur terre.  L’âme est immortelle, contrairement au corps. Elle retourne au Créateur après la mort du corps. Même si nous ne pouvons la voir, ni savoir où elle se situe en chaque être vivant, ni la  décrire ou la peser, nous savons qu’elle existe et fait l’être humain que nous sommes.  L’âme peut être égarée, sauvée, meurtrie, tourmentée, angoissée, captive, sensible, prisonnière, troublée, blessée, restaurée, épanouie, éclairée, bénie, forte ou faible etc.


L’INTERÊT DE DIEU et DE SATAN POUR L’ÂME

Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr l’âme et le corps dans la géhenne Matthieu 10:28.
L’âme est ce qui intéresse le plus Dieu et Satan, car elle est éternelle. Chaque personne à une âme qu’elle doit confier soit à Dieu, soit à Satan, il n y a aucune âme errante sans propriétaire. Avec Dieu, nous parlons de SAUVER L’ÂME et avec Satan, c’est plutôt PERDRE  SON ÂME. L’âme est la partie de nous qui représentera chaque personne dans l’au-delà, devant Dieu.  Si elle a été confiée à Jésus Christ par son propriétaire, elle est sauvée à la mort du corps et séjournera pour toujours dans le Royaume des cieux. Mais, dans le cas contraire, son séjour éternel sera le séjour des morts, où il y aura des grincements de dents et des pleurs (l’ENFER). C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac et Jacob, et tous les prophètes, dans le royaume de Dieu, et que vous serez jetés dehors Luc 13:28.
Satan n’a aucunement pour projet de faire du bien à notre âme, il est venu pour torturer, égarer et envoyer dans la géhenne de feu toute âme faible, alors confions notre âme à Dieu en acceptant son Fils Unique Jésus Christ de Nazareth comme Seigneur et Sauveur, Lui qui est le chemin, la vérité et la vie. 
Ne nous arrêtons pas là, pensons aussi à toutes ces âmes captives, sous le joug de l’ennemi et œuvrons pour Dieu afin de leurs apporter la Bonne Nouvelle pour leur délivrance et leur Salut.

« Seigneur, mon âme Te bénit et magnifie Ton Saint Nom. Je Te la confie, restaure-la et donne-lui la paix comme personne ne peut la lui donner. Mon âme T’appartient Seigneur à Jamais ! »




25/11/2011
0 Poster un commentaire

La jalousie dans le cœur

La jalousie dans le cœur

 

 

vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ? 1 Corinthiens 3:3  

Notre cœur est constamment le refuge de divers sentiments, de bons et de mauvais sentiments. Ces sentiments sont rarement volontaires au départ, car ils peuvent être provoqués par des évènements extérieurs que nous ne maitrisons pas. Mais leur subsistance par la suite dans nos cœurs dépend en  grande partie de nous.  
Les mauvais sentiments tels que la jalousie, sont très nuisibles pour notre état spirituel et peuvent nous pousser à nuire à notre prochain. Pour cela, nous avons besoin de les gérer comme il faut pour pouvoir être agréables à Dieu. 


LA JALOUSIE : C’est Quoi ?

La jalousie est un sentiment d'envie à l'égard de quelqu'un qui possède ce que l'on n'a pas ou ce que l'on voudrait avoir. Quand elle est très noire, l’envie ne devient plus la raison du sentiment, mais juste le dégoût qu’on ressent de voir l’autre heureux et épanoui.  
Cette jalousie charnelle est très contraire à la jalousie de Dieu qui est orientée contre les idoles des hommes et qui est bonne pour l’homme, car elle recherche son Salut et son Bonheur. Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure   2 Corinthiens 11:2 .


LES SOURCES : Qu’est ce qui crée la  jalousie dans le cœur ?


Issue à la base de l’envie, la jalousie a plusieurs sources : nous sommes généralement jaloux(se) quand nous voulons obtenir ce que l’autre a que nous n’avons pas : Un don spirituel, une beauté physique, un bien matériel, une bonne situation sociale, une gloire, une bonne santé, un mari, une femme, un enfant, une belle maison, un bon travail, un grand ministère, une richesse, un fiancé, une fiancée, une intelligence, un niveau scolaire, un père, une mère, une famille, de beaux enfants etc. 
Mais, la jalousie peut se manifester parce qu’on ne veut pas voir une personne heureuse comme nous ; une personne qu’on espère voir malheureuse toute sa vie (c’est de la sorcellerie). 


LES MANIFESTATIONS DE LA JALOUSIE

Les manifestations de la jalousie dans la vie d’une personne sont diverses : 

- Manifestations dans le cœur : Haine, dégoût, envie, Souhait du malheur de l’autre, révolte, Douleur, Colère, Tristesse, la joie de voir l'autre chuter.

- Manifestations physiques : Hostilité, Médisance, Nuisance à l’autre, Accusation, Critiques mal placées, Mauvais conseils, Mensonge, Injures, Humiliation, Querelles et disputes, Manque de confiance en soi ou en l’autre.

Les Juifs, voyant la foule, furent remplis de jalousie, et ils s’opposaient à ce que disait Paul, en le contredisant et en l’injuriant. Actes13:45  


LES CONSEQUENCES  DE LA JALOUSIE

Conséquences spirituelles : Être jaloux de son prochain, c’est ne pas l’aimer, alors que la Bible nous recommande d’aimer notre prochain comme nous-mêmes.  La jalousie nuit à notre état spirituel, à notre relation avec Dieu ; elle peut créer les ténèbres sur notre cœur qui obscurciront notre sensibilité à l’Esprit Saint et à la voix de Dieu. Nos pensées envers notre prochain deviennent mauvaises et notre cœur ne reste plus pur. O Dieu ! crée en moi un cœur pur, Renouvelle en moi un esprit bien disposé Psaumes 51:10.    

- Les Conséquences physiques : Destruction des relations d’amitié, de couple, de fraternité.  Assassinat (Le cas de Caïn et Abel dans la Bible). Injustice envers l’autre pour lui faire mal et pour détruire la source de notre jalousie. Le/la Jaloux(se) cherche généralement à nuire à l’autre, à casser l’autre pour que lui/elle puisse se sentir bien ou puisse grandir. Parlant des ministères chrétiens, il y a de la jalousie qui créé la concurrence entre des œuvres qui travaillent normalement pour le même but. On assiste alors à des dénigrements de fois publiques, des attaques etc. 
En Afrique principalement, les charlatans ou marabouts se font assez d’argent sur la jalousie, car plusieurs viennent à eux pour nuire à la vie d'un proche ou d'un soi-disant ennemi. 
La jalousie ne favorise pas la cohésion et l’union dans une société ou une assemblée, elle divise et détruit.


COMMENT LA GERER ?

C’est bien de dire que la jalousie est un mauvais sentiment, mais il est aussi important d’expliquer à tous comment la gérer de telle sorte qu’elle ne puisse pas nuire, car elle est des fois créé dans un cœur sans que cela soit volontaire. La preuve, nous voyons des enfants et même des bébés manifester la jalousie quand leur père ou leur mère prend soin d’autre enfant ou bébé autre qu'eux.

- Pour commencer, je dirai que la jalousie s’installe dans le cœur du charnel, de celui qui n’est pas en bonne santé spirituellement. Pour l’éviter, il est important que notre relation avec Christ soit bonne afin que la chair devienne impuissante et que l’esprit soit fort. Prions alors sans cesse et veillons sur nos cœurs.  

- Quand ce mauvais sentiment est fort en vous, dès que vous vous rendez compte de sa présence dans votre cœur, il vous faut immédiatement refuser de l'entretenir car tout part d’un refus intérieur systématique. Par la suite, vous devez prier, prier Dieu afin qu’Il vous aide à surmonter cela et surtout vous devez prier pour la personne de laquelle vous êtes jaloux(se) en proférant des paroles de bénédiction sur sa vie ; exemple : « Merci Seigneur pour Rose, merci pour ce que Tu fais dans sa vie. Bénis-la, aide-la à aller encore plus loin… ». Il est  très difficile d’haïr une personne qu’on bénit de notre proche bouche et volontairement.

- Surtout éviter de dire de mauvaises paroles au sujet de la personne qui vous rend jaloux, même si l’envie est très forte en vous.  

- Vous pouvez aussi avec humilité vous confier à une personne sage et spirituelle pour vous aider à surmonter votre jalousie. Si vous êtes assez courageux, vous pouvez même en parler à la personne dont vous êtes jaloux surtout quand c’est un proche. Cela tue ce mauvais sentiment à la base et peut vous libérer immédiatement. 


Une pensée : Si tu n’as pas, regarde celui qui a et sois rempli d’espoir et de motivation. Si tu n’as pas, regarde celui qui a moins que toi et rend grâce à Dieu pour ce que tu possèdes déjà. Voici ce qui devrait normalement t’animer quand tu veux obtenir ; Ne sois jamais JALOUX ! 


07/11/2011
0 Poster un commentaire

Grandir spirituellement : Pourquoi ?

Grandir spirituellement : Pourquoi ? 
 
 

…Croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité ! Amen ! 2 Pierre 3:18 

Grandir est une chose normale chez tous les êtres vivants. Naissant petit, tout être vivant doit grandir physiquement afin d’atteindre un état ou un niveau qui lui permettra d’accéder aux choses qui ne sont accessibles qu’aux adultes. Ce principe n’est pas qu’important dans le monde physique, il est plus que nécessaire dans la vie spirituelle du croyant qui a besoin de grandir.


L’ENFANT SPIRITUEL

Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels. En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme ? 1 Corinthiens 3:2
Pour mieux comprendre l’enfant spirituel, nous pouvons observer les attitudes et les capacités d’un véritable enfant. Comme un véritable enfant, l’enfant spirituel a besoin d’assistance pour presque tout, il est sans défense et ne peut presque rien faire par lui-même. Il prend le lait, car la nourriture solide agresserait son estomac. Il a peur et est sans défense ; il a toujours besoin de l’homme de Dieu ou d’une personne sage pour trouver des solutions à ses problèmes. Il prend rarement des initiatives spirituelles  lui-même, on lui prescrit presque tout car il dépend d’un adulte spirituel (père spirituel). Il est des fois la proie d’hommes de Dieu véreux qui peuvent le manipuler pour l’exploiter et aussi pour l’éloigner de Dieu. L’enfant spirituel est charnel, comme un véritable enfant, il vit selon ses envies et ses besoins sans manifester de sagesse dans ses actes. Il est encore au rudiment de la foi pendant qu’il a besoin de grandir. Les choses simples de la marche chrétienne, sont pour lui de grands efforts ou de grands exploits quand il arrive à les faire. 
On ne peut juger un enfant spirituel en fonction de son âge ni en fonction du nombre d’années dans la foi ; tout dépendra de sa maturité spirituelle et de sa capacité à se prendre tout seul en charge spirituellement. 
Nous avons tous été des enfants spirituels au début de notre foi.


POURQUOI DEVONS-NOUS GRANDIR SPIRITUELLEMENT ?


Hériter des Promesses de Dieu  : L’enfant ne peut hériter des biens de son Père tant qu’il restera enfant. Il aura toujours besoin d’assistance pour pouvoir jouir de ce qui lui appartient. Or, aussi longtemps que l’héritier est enfant, je dis qu’il ne diffère en rien d’un esclave, quoiqu’il soit le maître de tout ; mais il est sous des tuteurs et des administrateurs jusqu’au temps marqué par le père. Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l’esclavage des rudiments du monde ; Galates 4:1  

Le Salut : Pour le Salut, nous avons besoin de croître, de grandir afin d’être prêt(e)s. Nous avons tous commencé par le lait parce que nous étions enfant, mais le lait seul ne peut continuer à assurer la croissance d’un adolescent et encore moins d’un adulte. Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut, si vous avez goûté que le Seigneur est bon 1 Pierre 2:2.

Faire l’œuvre de Dieu : L’enfant a besoin de grandir pour ne plus rester sous la charge des autres, car lui aussi doit pouvoir prendre soin d’autrui, faire l’œuvre de Dieu, assister spirituellement les autres. Cela est très important pour l’avancement du Royaume de Dieu ici bas. Demeurer enfants pendant longtemps peut nous rendre inutiles en tant que serviteurs aux yeux de Dieu. Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents Matthieu 25:30.

Combattre spirituellement : L’enfant a moins de force, il est faible et est moins préparé contre l’adversité. Celui qui demeure enfant aura du mal à combattre contre Satan et toute son armée. Il aura toujours besoin qu’on l’aide pour des combats qu’il pourrait mener et remporter tout seul. Grandir spirituellement est une chose nécessaire pour le combat spirituel. Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même : Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir Actes 20:35.

07/11/2011
0 Poster un commentaire

Aller au delà de nos limites

Aller au delà de nos limites

 

 

Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous l’attendons avec persévérance. Romains 8:25.

 

Réussir, gagner, remporter la victoire, grandir, y arriver, se débarrasser de, vaincre, surmonter et atteindre, sont les buts principaux de la vie de tout le monde; nous vivons en gros tous pour ces choses-là. Certains y arrivent; d’autres, quelques fois; mais par contre un grand nombre de personnes n'arrivent pas à les expérimenter dans leur vie. Pourquoi ? Est-ce parce que Dieu a créé certains pour cela et d’autres pas ? Est-ce parce que Dieu est injuste au point de maudire certains sans raison ? Ou encore, est-ce parce qu’il y a quelque chose que chacun de nous doit comprendre et que certains n'ont pas pu comprendre ?  Je dirai OUI pour la dernière hypothèse, car cela est vrai. Que devons-nous comprendre ? 

Plusieurs ont du mal à réussir parce qu’ils ne peuvent rien faire quand ils atteignent leurs limites et qu'ils pensent avoir tout fait pour et tout donner pour. Mais, ils doivent comprendre que personne ne peut progresser ou atteindre un but s’il n’essaie pas d’aller au-delà des limites qui s’imposent à lui. La souffrance, les frustrations, les douleurs, la haine, les échecs, les blessures, l'adversité, la disette, les autres personnes et même les handicaps ne doivent pas arriver à stopper une personne qui veut vaincre et gagner. Sans persévérance, pas de victoire ni de succès. Tant que nous vivons et tant que nous sommes animés de l’envie d’y arriver et de réussir, nous devons essayer encore et encore sans relâche ni découragement et épuisement afin de dépasser nos limites pour atteindre nos buts.  La réussite n’est pas pour ceux qui ne forcent pas, qui ne persévèrent pas. Elle est pour de vrai(e)s combattant(e)s, pour des hommes et des femmes qui savent prendre sur eux pour l’atteindre. 

Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance Romain 5:4. 

Même atteindre le Royaume de Dieu qui est une réussite éternelle et la plus importante, nous avons besoin d’aller au-delà de nos limites, de persévérer jusqu’à la fin, car la marche chrétienne est parsemée de blocages, d’épreuves et de limites. Ce qui est à notre portée ne peut nous permettre d’aller loin, ne peut nous forger un caractère convenable pour plaire à Dieu et ne peut nous permettre d’atteindre le meilleur pour nous. Pour cela, nous ne devons pas déprimer ni angoisser quand nous nous sentons limités ou faibles, car notre Dieu a mis en chacun de nous la force, l’énergie et les capacités qu’il faut pour remporter la victoire et voir le miracle s’accomplir. Nous sommes tous la clé principale de notre propre destinée, une clé qui nous a été donnée par Dieu Lui-même ; mais, c’est à chacun de l’utiliser pour ouvrir les différentes portes qui sont cachées derrière nos limites ; c’est pour cela qu’il nous faut aller au delà de nos limites pour voir la Gloire de Dieu manifestée dans nos vies.

Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter 1 Corinthiens 10:13 . Je reprendrai la phrase soulignée en disant : « Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas à ce qu’il soit impossible pour vous d’aller au-delà de vos limites afin d’atteindre ce qui est à vous »
Aucune limite n’est faite pour ne pas être franchie, aucun blocage n’est fait pour ne pas être dégagé, aucune porte n’est faite pour rester fermée et aucune promesse de Dieu n’est faite pour ne pas s’accomplir ; Comprenons-le bien !

Ne pleure plus, ne désespère plus, n’angoisse plus, lève-toi et va au-delà de tes limites et tu verras la Gloire de Dieu !

 



30/09/2011
0 Poster un commentaire

Parlons concrètement de la dîme (2)

Parlons concrètement de la dîme (2) 
En écrivant sur la dîme, j’ai reçu plusieurs réactions de la part des lecteurs ; des réactions majoritairement favorables, mais dont une partie n’adhère pas du tout, du fait qu’il faille continuer à payer la dîme. Certaines réactions prétextaient que la dîme faisait partie de la loi et puisque la Loi étant abolit, nous ne devons pas continuer à la payer. D’autres étaient plutôt portées sur la question de savoir laquelle des dîmes fallait-il payer puisque dans la Loi, il y en avait plusieurs. J’ai aussi reçu des interrogations sur comment devons-nous payer notre dîme ? 
Voilà les sujets que je compte aborder dans cette seconde partie de l’exhortation sur la dîme. 
 
 
LA DÎME ET LA LOI
 
Je commence par préciser que le paiement de la dîme a commencé bien avant la Loi avec Abram, quand il ne se nommait pas encore Abraham. Abram paya la dîme de tout, de tout ce qu’il avait comme revenu. Béni soit le Dieu Très-Haut, qui a livré tes ennemis entre tes mains ! Et Abram lui donna la dîme de tout Genèse 14:20. Il n’agissait pas sous la Loi, mais plutôt sous la conduite du Saint Esprit qui l’orientait à faire des actions agréables à Dieu. Cela nous permet de ne pas faire référence  immédiatement à la Loi lorsque nous parlons de Dîme. Et même si la dîme venait de la Loi comme le prétextent certains pour ne pas la payer, pourquoi continuent-elles à payer les offrandes, car les offrandes aussi faisaient partie de la Loi. Tu offriras le second agneau entre les deux soirs, avec une offrande et une libation semblables à celles du matin ; c’est un sacrifice consumé par le feu, d’une agréable odeur à l’Eternel Exode 29:41
Payer la dîme n’est pas mettre la loi en pratique, car les conditions ne sont pas les mêmes. Comprenons bien que Christ n’est pas venu pour abolir la LOI. Il est venu afin que les desseins de Dieu ou la vision de Dieu contenus dans la Loi puisse s’accomplir dans la Foi, de telle sorte que les choses ne soient plus imposées au croyant afin de laisser le croyant agir librement par amour et par obéissance à son Dieu. Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir Matthieu 5:17.
 
 
LAQUELLE DES DÎMES PAYER ?
 
Je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus Luc 18:12. 
Abraham paya la dîme de tout, je dirai de tous ses revenus, comme le faisait le pharisien orgueilleux en Luc 18. Les revenus concernent tout ce que nous gagnons par effort de travail : salaires, récoltes, commissions, primes, bénéfices, bétails, bourses, affaires, commerces etc…
Pour ce qui est les autres dîmes : la dîme qui revient à la personne elle-même d’aprèsDeutéronome 14:22-26, la dîme des veuves et des orphelins d’après Deutéronome 14:28-29 , la dîme des lévites d’après Nombres 18:21 , la dîme de la dîme pour Aaron d’après Nombres 18:28 ; elles font parties de la Loi et ne concernent aucunement la dîme à payer de nos jours. 
Dans nos communautés, nous payons tous un seul type d’offrandes pendant que dans la Loi, il y a en un grand nombre. Il en est de même pour la dîme, qui ne concerne que nos revenus, tous nos revenus pour être précis. Les dons, les offrandes, l’argent de poche etc…ne sont pas concernés par la dîme, même si nous devons penser à faire des offrandes à Dieu malgré tout.
 
 
COMMENT PAYER SA DÎME ?
 
Pour payer sa dîme, il faut tenir compte de quelques aspects importants, car la dîme ne se paye pas n’importe comment et n’importe où. 
 
Prélèvement : Enlever la dixième partie de notre revenu, de préférence avant tout type de dépenses personnelles. Cela nous permet de donner à Dieu les prémices de nos revenus, à faire de Lui l’Alpha. Mettre la partie prélevée si c’est de l’argent dans une enveloppe et la mettre de côté pour la donner à Dieu. Je précise que nous ne sommes aucunement obligés de mentionner nos noms sur les enveloppes comme l’exigent certaines communautés. Nous ne donnons pas à une communauté ni à un homme mais à Dieu et cet acte libéral devrait se faire entre nous et Dieu. 
 
Etat du cœur : Payer la dîme n’est pas une obligation ainsi que tout le contenu de la parole de Dieu sous la Foi, sinon nous revenons au temps de la Loi. C’est par obéissance volontaire que le croyant doit la donner dans un esprit de joie et d’adoration, ainsi que de reconnaissance, car la reconnaissance devrait être l’esprit clé du paiement de la dîme. Surtout ne pas la payer tout en étant principalement motivé par les bénédictions qui découlent de son paiement. L’œuvre de Dieu a besoin de nos dîmes, les veuves et les orphelins aussi, car la religion pure et sans tâche prend soin d’eux Jacques 1:27.
 
La maison du Trésor : La maison du Trésor représente la Banque Céleste de Dieu, où est déversé tout type de moyens utiles à l’avancement de l’œuvre de Dieu ici bas. Ce n’est pas une maison physique, mais une maison physique peut en être un canal, telle qu’une église, un ministère, une œuvre, pourvu que cet argent serve à Dieu et à son œuvre. 
Ce qui démontre que nous devons fréquenter des églises et des ministères vivants qui reversent les trésors qu’elles récoltent dans la maison du Trésor. La maison du Trésor regroupe les dîmes et les offrandes et elle prend soin des démunis, des hommes de Dieu selon ce qui est nécessaire, des charges fixes et des imprévus des églises ou des ministères, du financement des programmes à la gloire de Dieu et de l’évangélisation etc… Malheur à l’homme de Dieu qui détourne son contenu et au fils de Dieu qui n’y met rien. 
 
Payer sa dîme est une très bonne chose, mais comprenons que Dieu recherche notre sanctification, Il veut que nous aimions notre prochain, que nous le servions et que nous soyons remplis d’humilité !

25/08/2011
0 Poster un commentaire

Parlons concrètement de la Dîme

Parlons concrètement de la Dîme 

Toute dîme de la terre, soit des récoltes de la terre, soit du fruit des arbres, appartient à l’Eternel ; c’est une chose consacrée à l’Eternel Lévitiques 27:30.

 

Payer ou ne pas payer la dîme ? Voici la question que se posent plusieurs chrétiens, mais pas tous, car certains ont déjà fait un choix entre ces deux options. La dîme est une doctrine obligatoire pour certains, ne pas la payer pour eux c’est voler Dieu, voler l’église et risquer la malédiction de Dieu sur leur vie. Par contre pour d’autres, elle est une prescription contenue dans la loi et puisque nous ne sommes plus sous la loi, il n y a donc pas lieu de la payer. Ils prétextent même que c’est une doctrine erronée que certains hommes de Dieu utilisent pour dépouiller le peuple de Dieu et s’enrichir sur leur dos. 

Ces deux argumentations semblent vraiment pertinentes, surtout que chacune d’elles est basée sur un bout de la parole de Dieu et qu’elles contiennent toutes les deux des parts de vérité. Mais, quelle est la vérité concernant la dîme ? Quelle est la véritable pensée de Dieu à ce sujet pour nous les chrétiens d’aujourd’hui ? 

Généralement pour mieux sonder la vérité qui vient de Dieu, l’Eternel m’a toujours conduit à peser les avantages et les inconvénients d’une action. Je sais que toutes les prescriptions de Dieu ne sont pas que prescriptions, mais en plus d’être des prescriptions venant de Dieu, elles sont bonnes pour l’homme. Pour dire que quand Dieu nous demande une chose, c’est que cette chose est destinée à nous faire du bien à nous-mêmes, du bien à notre prochain ou  favoriser notre relation avec Lui. 
Sur cette base, j’ai été amené à peser les avantages et les inconvénients du « donner ou ne pas donner la dîme ». J’ai compris une chose et je crois qu’elle vient de Dieu : 
A qui profiterait-il de ne pas donner la dîme ? Bien sûr uniquement à l’enfant de Dieu ou le chrétien. Car, quand il ne la donne pas, il garde cette partie pour des besoins personnels. D’autres me diront, mais nous pouvons faire la charité, l’aumône ou donner de grandes offrandes. Je leur dirai, c’est bien de pouvoir le faire, si bien sûr vous arrivez à le faire. Car Dieu seul sait comment vous dépensez ce que vous gagnez, certainement pas pour les intérêts de Dieu, mais surtout pour les vôtres, en prenant soin de vos familles, de vos parents, ou en vous offrant des petits plaisirs de ce monde etc. Et en plus de cela, qu’elle est la part de Dieu dans tout ce que vous recevez ? Vous parlez de doctrine, mais nous ne vivons pas pour une doctrine, nous vivons pour Christ et appliquons sa parole comme elle nous est présentée par le Saint Esprit. 
Sérieusement, ne pas payer la dîme n’est vraiment pas utile à Dieu ni au chrétien, car aucun verset biblique ne nous expose les avantages qui sont associés à cela. Or, il y a clairement dans la Bible un passage qui parle des inconvénients lorsque nous ne la payons pas : Vous êtes frappés par la malédiction, Et vous me trompez, La nation tout entière ! Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance. Pour vous je menacerai celui qui dévore, Et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, Et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, Dit l’Eternel des armées.
Toutes les nations vous diront heureux, Car vous serez un pays de délices, Dit l’Eternel des armées.  Malachie 3:10.

La crainte ne devrait pas être la motivation qui doit nous encourager à payer la dîme, ainsi que la bénédiction qui en découle. Nous devons plutôt être motivés par le fait d’apporter de la nourriture dans la maison de Dieu (Son église). L’évangile a besoin de financement et de soutien. Ce ne sont pas tous les hommes de Dieu qui sont des escrocs; les dîmes et les offrandes dans plusieurs communautés font du bien et permettent à l’œuvre de Dieu d’avancer ici bas. Payer sa dîme honore Dieu, surtout quand nous enlevons cette partie de notre revenu avant tout type de dépense personnelle, cela nous permet de donner les prémices de nos revenues à Dieu et de faire de Dieu l’Alpha de nos dépenses afin qu’IL veille à ce que le dévoreur ne dilapide pas nos revenus dans les imprévus qui peuvent nous amener à l’endettement.  

Notre Dieu nous dit, surtout à toi qui doute à ce sujet : Mets-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et tu verras si je n’ouvre pas pour toi les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur toi la bénédiction en abondance.

Nous ne péchons aucunement en donnant une partie de nos revenus à Dieu même si nous l’appelons dîme. Mais, nous péchons certainement ou probablement si nous ne le faisons pas, car cela n’a pratiquement rien d’avantageux pour Dieu et même pour nous-mêmes ses enfants. 

La dîme, même si elle porte ce nom, respecte le principe du « DONNER », et va même au delà, car il n’est pas toujours facile de la donner. Et nous la donnons généralement avec des cœurs de sacrifice , d’obéissance, et surtout de PAIX. Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis Luc 6:38.

Payons  donc toutes nos dîmes, n’écoutons pas ceux qui nous l’interdisent. Si en pratiquant ce précepte, nos finances deviennent de plus en plus désastreuses, alors notre Dieu serait un menteur! Et puisqu’Il ne l’est pas, Il te fera alors voir de quoi Il est capable. Loin de moi cette pensée erronée de faire passer Dieu pour une machine à sous comme on en voit dans les casinos, comme le prétendent certains hommes de Dieu pour motiver les chrétiens à donner la dîme. Au delà de cela, la dîme est de Dieu et d’actualité, nous devons la payer dans une maison qui est de Dieu. 



02/08/2011
0 Poster un commentaire

Le blasphème contre le Saint Esprit

Le blasphème contre le Saint Esprit
…Celui qui n'est pas avec moi est contre moi, et celui qui n'assemble pas avec moi disperse. C’est pourquoi je vous dis : Tout péché et tout blasphème sera pardonné aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera point pardonné. Quiconque parlera contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné; mais quiconque parlera contre le Saint-Esprit, il ne lui sera pardonné ni dans ce siècle ni dans le siècle à venir. Matthieu 12:24-32  

Blasphémer, c’est avoir un discours jugé irrévérencieux à l'égard de ce qui est vénéré par les religions ou de ce qui est considéré comme sacré. Un blasphème est «l'expression de mépris envers la personnalité et l'autorité de la divinité, ainsi qu'une conduite grossière et indigne à la face du divin» - L. Thomas Holdcroft
Le blasphème contre le Saint Esprit, si nous nous basons sur ces deux définitions ci-dessus, serait alors avoir des propos irrespectueux envers Le Saint Esprit. 
Restant sur cette définition, plusieurs craindront pour leur sort pensant avoir commis le péché impardonnable. Car il est arrivé à certains de tenir des discours irrespectueux contre l’Esprit Saint en pensée ou en parole. 
Laissez-moi alors vous dire que cela n’est en rien le blasphème contre le Saint Esprit ou du moins, pas dans ce contexte, car il en faut plus pour commettre un tel péché. 

Comment pouvons-nous exactement définir le blasphème contre le Saint Esprit ?

Le blasphème contre le Saint Esprit est un péché qu’un chrétien né de nouveau ne peut commettre, parce qu’il est absolument impossible à celui qui abrite le Saint Esprit en lui d’arriver à commettre une telle indignation à l’Esprit Saint. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés,  non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. Jean 1:12  
Pour commettre un tel péché, il faut que l’homme puisse arriver à un état de manque d’égard total au Saint Esprit, qu’il soit dépourvu de tout esprit de repentance et d’humilité. 
Alors, un homme blasphèmerait contre le Saint Esprit, s’il Le dénigre publiquement aux yeux de tous, par sa persévérance à vivre sans Christ. Le blasphème contre le Saint Esprit est une rébellion ouverte et permanente contre Christ, une rébellion surtout consciente. 
Nous savons bien que le péché impardonnable dans la Bible, c’est le reniement de Christ jusqu’à la fin. Car après la mort, vient le jugement et il n’y aura aucun pardon ni aucune seconde chance pour ceux qui n’auront pas accepté Le Consolateur dans leur cœur.  Et comme il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement, … Hébreux 9:27  

Le blasphème contre le Saint Esprit se traduit aussi par la marche rétrograde du croyant après avoir connu Christ et après avoir fait l’expérience de la nouvelle naissance via le Saint Esprit. Voici ce que nous dit la Bible à ce sujet : Car il est impossible que ceux qui ont été une fois éclairés, qui ont goûté le don céleste, qui ont eu part au Saint-Esprit, qui ont goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir,  et qui sont tombés, soient encore renouvelés et amenés à la repentance, puisqu’ils crucifient pour leur part le Fils de Dieu et l’exposent à l’ignominie Hébreux 6:4-6.

Dans la Bible, les personnes qui ont été frappées par ce péché étaient les pharisiens non convertis qui attribuaient consciemment et volontairement au diable l'œuvre du Saint-Esprit même après avoir été convaincus par le Saint-Esprit du contraire.
Moi (l’apôtre Paul) qui étais auparavant un blasphémateur, un persécuteur, un homme violent. Mais j'ai obtenu miséricorde, parce que j'agissais par ignorance, dans l'incrédulité; 1 Tite1:1
Les pharisiens qui attribuaient au diable les œuvres du Saint-Esprit accomplies par Jésus ne pouvaient obtenir miséricorde, car, eux contrairement à l’apôtre Paul, n'agissaient pas par ignorance; ils savaient que Jésus avait été envoyé par Dieu,Jean 3:2. La Bible nous dit que c'était par envie qu'ils ont livré Jésus, Matthieu 27:18.

Les mots qui caractérisent le péché contre le Saint Esprit sont : Parole, Péché, Volontaire, Consciente, Reniement, Publique, Rétrograde, Persévérance.


29/07/2011
0 Poster un commentaire

Ne mange pas la semence

Ne mange pas la semence


Puis Dieu dit : Que la terre produise de la verdure, de l’herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi Genèse 1:11.


Dieu créa le monde ainsi que tout son contenu, Il créa les animaux du ciel, de la terre et des eaux, Il créa toute sorte d’herbes et d’arbres, Il créa aussi l’homme. Il ne manqua pas de mettre en toutes Ses créatures une ou des semences afin de leur permettre de se reproduire et de continuer à exister. Les fleurs produisent des fleurs, les arbres d’autres arbres, les animaux se multiplient et les hommes remplissent la terre grâce aux semences.

La semence existe sous plusieurs formats selon l’être vivant, mais n'a qu'un seul rôle, celui de permettre à l’espèce de se reproduire. C’est un principe qui vient de Dieu. 
Si les hommes mangeaient les oranges avec leurs pépins, après quelques années, nous aurions du mal à avoir assez d’orangers, par conséquent pas assez d’oranges pour tout le monde. La semence est donc une partie qui ne doit pas être consommée ou entièrement consommée pour permettre la multiplication de ce qu’on possède, afin de toujours en avoir.

Le principe de la semence ne s’applique pas qu’aux êtres vivants et aux fruits, notre Dieu l’applique aussi au niveau de nos revenus et de nos salaires. Tout ce que nous recevons contient une semence, une partie qui ne doit pas être mangée ou consommée, que nous devons mettre de côté et semer, afin que nous puissions continuer d'avoir. Je ne parle surtout pas de la dîme, qui n’a rien à voir avec la semence.  
Nous savons bien que d’un grain de blé, une personne peut avoir tout un champ de blé avec de la patience et le temps et surtout un bon investissement. 
Il ne faut pas tout dépenser, il ne faut pas tout consommer, il ne faut pas tout distribuer, car une partie doit être mise en terre pour gagner plus. 
Ce principe, les hommes d’affaires le connaissent bien et cela leur profite assez. Ils savent réinvestir une partie de leurs chiffres d’affaires pour faire fructifier leurs revenus.  

Je veux parler à celui qui a un emploi ou un revenu, qu’il pense à épargner même si son salaire n’est pas aussi important ; qu’il ait des projets et se donne le temps et les moyens qu’il faudrait pour les réaliser. La semence que nous retirons peut être investie dans un projet ou utile pour aider des personnes dans le besoin ou encore épargner pour être fructifiée. Une personne pouvait dire : « Tout ce que Dieu nous donne n’est pas à nous, une partie est destinée à quelque chose d’autre. Car Dieu peut se servir de nous comme canaux pour financer quelqu’un ou quelque chose. C’est pour cela qu’il sera donné à celui qui sait donner !» Donnez, et il vous sera donné: on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis Luc 6:38.

J’ai entendu des gens dire : « J’ai seulement besoin de 100 000 F CFA (≈ 150 €) pour réaliser  un tel projet ». Mais, Dès qu’ils reçoivent 35 000 F CFA ((≈ 54 €), ils le dépensent entièrement. Dieu me convainquait de leur dire : « Tu avais déjà reçu cette somme, Je te l’ai donnée, certes en petites parties, mais Je te l’ai donnée. Tu as toujours dépensé en consommant la semence qui était normalement destinée à réaliser ton projet.»

Apprenons de l’homme qui cultive le riz ; il pense toujours à mettre une partie de sa récolte de côté pour pouvoir refaire une rizière à la prochaine saison du riz.
Ne laissons pas la dépense imprévue ronger notre semence. Ayons des projets et réalisons-les. Ayons des visions et investissons pour les accomplir. C’est grâce à ce principe que beaucoup ont pu réussir leur vie et accomplir des choses utiles pour le monde.

Ne manges surtout plus la semence, garde-la et mets-la en terre pour que tu puisses gagner plus et que l’huile continue de couler dans ta maison !

Celui qui espère toujours manger, sait qu’il doit retirer et planter la semence de ce qu’il gagne !



21/07/2011
0 Poster un commentaire

Fijoroana vavolombelona 13/07/2011

Teny azo mialoha ny nanaovana opération an'i dada tamin'ny alarobia 13 Juillet 2011

 

Jeremia 30 : 12-24 12

 

Fa izao no lazain'i Jehovah: Maharary ny faharatrànao, Ary tsy azo sitranina ny ferinao. 13 Tsy misy handahatra ny teninao; Tsy manana plasitera fanasitranana hapetaka amin'ny ferinao hianao.[Na: Tsy misy mikarakara ny raharahanao hamoritana ny ferinao, Ary tsy manana plasitera fanasitranana hianao.] 14 Ireo tia anao dia efa nanadino anao avokoa, Tsy mba notadiaviny hianao; Fa famelin'ny fahavalo no namelezako anao, Dia ny famaizan'ny lozabe, Noho ny habetsahan'ny helokao Sy ny hamaroan'ny fahotanao. 15 Nahoana hianao no mitaraina noho ny faharatrànao Sy noho ny fanaintainanao izay tsy azonao atsahatra Fa noho ny habetsahan'ny helokao Sy ny hamaroan'ny fahotanao No nanaovako izany taminao. 16 Koa izay rehetra mihinana anao dia mba hohanina, Ary izay rehetra mampahory anao dia ho lasan-ko babo, Izay mamabo anao dia hobaboina, Ary izay rehetra mandroba anao dia hatolotro horobaina 17 Fa hotanterahiko ny fanasitranana anao, Eny, hositraniko ny faharatrànao, hoy Jehovah, Noho ny nanaovany anao hoe: Ilay noroahina, Sy hoe: Ziona tsy misy mpitady ity. 18 Izao no lazain'i Jehovah: Indro, hampodiko avy amin'ny fahababoana ny lain'i Jakoba, Ary ny fonenany dia hamindrako fo; Ka ny tanàna dia haorina ao amin'ny havoany, Ary ny lapan'andriana hitoetra ao amin'izay mahamety azy. 19 Ary hisy fisaorana sy feon'ny mifaly avy ao; Dia hahamaro azy Aho, ka tsy ho vitsy izy, Sady hanome voninahitra azy Aho, ka tsy ho ambany izy. 20 Ny zanany koa ho tahaka ny tany aloha, Ary ny fiangonany hampitoerina eo anatrehako, Dia hovaliako izay rehetra mampahory azy. 21 Ary ilay malazany dia ho avy ao aminy ihany, Ary ny mpanapaka azy dia ho avy ao aminy ihany koa; Ary hampanakaiky azy Aho, ka dia hanatona Ahy izy, Fa iza no sahy hanao ny ainy[Heb. fony.] ho antoka ka hanatona Ahy? hoy Jehovah. 22 Ary hianareo ho oloko Ary Izaho ho Andriamanitrareo. 23 He! ny tadion'i Jehovah! Mivoaka ny fahatezerana Sy ny tadio mitambolimbolina Ka miantonta amin'ny lohan'ny ratsy fanahy. 24 Ny firehetan'ny fahatezeran'i Jehovah tsy ho afaka Ambara-panefany sy ambara-panatanterany ny hevitry ny fony; Mbola ho fantatrareo marimarina izany any am-parany.

FIJOROANA VAVOLOMBELONA TAO AORIAN NY OPERATION

 


19/07/2011
0 Poster un commentaire

Les loges sataniques

Les loges sataniques

 

 

Le monde est gouverné et géré par un groupe d'individus très organisés  et surtout présents partout.  Ces individus qui composent ce groupe ne sont pas des chrétiens, car la lumière n’éclaire plus assez et les ténèbres occupent presque toute la place. Ils forment ce qu’on appelle « les loges » ; ils sont hiérarchisés et ont une grande influence sur la température du monde, car ce sont eux qui font la pluie et le beau temps. 
Le monde et ses habitants sont comme des pions entre leurs mains, ils en font ce qu’ils désirent. Ces loges ne sont pas bien sûr des loges qui servent Dieu, mais des loges sataniques dont plusieurs hommes politiques, des hommes d’affaires, des chefs d’Etat et même des célébrités en font partie. 

Les loges sataniques étaient autrefois des groupements secrets, ils agissaient dans l’ombre et n’avaient pas autant de pouvoir sur le monde que de nos jours. Aujourd’hui, nous pouvons les voir évoluer en plein jour au vu et au su de tous sans crainte ni peur. 
Elles sont tellement stratégiques et rusées qu’elles arrivent à recruter des grosses têtes dans toutes les nations, des personnes puissantes partout dans le monde. Les serviteurs de Dieu ne sont pas non plus épargnés par leur pouvoir de persuasion. Leurs nouvelles cibles : les jeunes.  Et leurs appâts redoutables : L’ARGENT, LE POUVOIR et LE SEXE.
Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un et aimera l’autre ; ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon Luc 16:13.

Satan est un menteur, un trompeur et un voleur. Il n’aime personne, bien au contraire, il hait l’homme et tout ce qu’il lui offre vise à retenir son âme et à lui accorder une fin misérable.  Ces loges lui appartiennent, elles le servent et le vénèrent. Elles sont la représentation de sa puissance sur terre. Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu&rsquo! ;il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge Jean 8:44 .

Les pratiques au sein  des loges sont des abominations pour Dieu : la sodomie, les crimes, les sacrifices humains, les orgies, la magie, l’idolâtrie et bien d’autres. 
La majorité des personnes qui les intègrent ont du mal à en sortir, car elles sont toujours attachées au pouvoir et à l’argent ou menacées de mort.  Ce qui est incroyable, c’est que ces personnes ne savent pas qu’elles sont déjà mortes en demeurant dans ces loges sataniques et ces sectes. Nous avons vu comment plusieurs célébrités et hommes puissants ont finit après une grande gloire et une grande fortune.  Satan n’aime personne, je tiens à le préciser, il veut détruire l’homme quitte à lui donner tout ce qu’il désire pour ensuite lui ôter la vie sans pitié et l’envoyer tout droit en enfer.

Je veux m'adresser à nous les chrétiens, nous qui sommes la lumière du monde. Continuons à dormir, gaspillons notre énergie aux querelles et aux calomnies. Satan ne dort pas, il fait un travail de fond au travers de ses loges, il recrute partout et même dans nos églises ; sa stratégie de recrutement est de loin plus efficace que celle que nous utilisons pour gagner des âmes à Christ.  Ce qui est dommage, c’est que nous avons un grand pouvoir en  notre possession, le nom Puissant de JESUS CHRIST ; et nous ne nous en servons pas pour déstabiliser et anéantir l’emprise de ces loges sur le monde et sur les âmes. Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, Tout genou fléchira devant moi, Et toute langue donnera gloire à Dieu Romain 14:11.

Aucun bien matériel, aucun pouvoir, rien y compris l’argent ne peuvent valoir le prix de notre âme. Ne la cédons pas à Satan pour une gloire terrestre qui est éphémère. Tous ceux qui servent le diable ne seront pas enlevés, ils seront jugés sévèrement et jetés dans les ténèbres du dehors où il aura des pleurs et des grincements de dents. Quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l’étang de feu. Apocalypse 20:15  

J’ai entendu des personnes se poser la question suivante : Pourquoi les chrétiens sont pauvres, eux qui ont un Dieu qui a l’or et l’argent et pourquoi les non chrétiens semblent  prospérer ?  
Savez-vous d’où leur vient leur richesse pour la grande majorité d’entre eux ? Soyons riches d’une richesse qui glorifie Dieu qui n’est suivie d’aucun chagrin et qui ne conduit pas notre âme à la mort. N’envions surtout pas le monde, recherchons ce qui honore et glorifie Dieu.

- « Je préfère être pauvre et avoir Jésus Christ, que d’être riche et être loin de mon doux Seigneur ! »

 - « Celui qui aime le monde et ses convoitises sera recruté par Satan ! »

 - « Un don, un présent, une parole bien placée et vous livrez votre vie et votre ministère au diable ! Tous les dons  ne sont pas à prendre, car ils peuvent corrompre votre vie et votre ministère ! »




Auteur : Donald SORO 


19/07/2011
0 Poster un commentaire